Napoléon et sa famille: le comte léon.


En quelques mots.




Eleonore Denuelle de la Plaigne eut beaucoup d'ennuis avec son fils.

Cet enfant, qu'elle aurait voulu appeler Napoléon, mais que l'Empereur ne lui permit que d'appeler Léon, fut un enfant extravagant.

Ce fut le beau-père de Méneval, le baron Mathieu de Mauvières, qui assura la tutelle de l'enfant jusqu'au 25 octobre 1821 et fut remplacé par Méneval lui-même.
L'enfant fit une fugue à dix-sept ans, dilapida sa fortune au jeu. Il se fit nommer officier dans la garde nationale de Saint-Denis de 1830 à 1832.
Il fut emprisonné pour dettes en 1838, se battit en duel. Il fut insolent avec sa mère, la traîna en justice pour lui extorquer de l'argent.
Il se faisait appeler le comte Léon.
Napoléon III lui fit verser une pension annuelle très confortable et régla toutes ses dettes, mais refusa de le recevoir.
Il épousa une couturière et décéda dans la gêne le 14 avril 1881 à Pontoise.

© La Bédoyère.


Enfants de Léon



1. Charlie (1854-1855)

2. Charles (1855-1894) 2e comte Léon

3. Gaston (1857-1934) 3e comte Léon, marié, six enfants dont : Gaston (1886-1976), 4e comte Léon, et Charles (1911-1994), 5e et dernier comte Léon

4. Fernand (1861-1918)

5. Charlotte (17 janvier 1867-1946). Elle a 14 ans lorsque son père meurt. Courageuse, elle étudie et devient institutrice. Nommée à Boghari en Algérie, elle y travaille pendant dix ans. Le 3 août 1895, elle épouse Armand Mesnard. Le couple rentre en France fin 1895 et Charlotte est nommée institutrice à Sérignan. C'est là que naît son fils, le 25 août 1896, sous les prénoms de Daniel Napoléon Jean Fernand. Ce dernier est mort pour la France, à l'âge de 21 ans, au Fort de la Pompelle, près de Reims, le 17 juillet 1917. Il est inhumé dans le caveau des familles Denuelle de la Plaigne et Léon au Cimetière du Père-Lachaise à Paris.

6. Fanny (1868-1868)

Source: Wikipédia








Recherche sur le site