Napoléon: les grands événements militaires: la campagne d'Italie - 1800 (p.2)


Cliquez sur les images pour les voir en grand.



Deuxième campagne d'Italie - itinéraire de l'armée de réserve (suite)




Grand-Saint-Bernard et Hospice.




Montée suisse du col




Le général Bonaparte est reçu par le père Bérenfaller qui lui offre un repas. L'armée reçoit une large distribution de pain et de soupe par les moines.

Hospice et vue de l'hospice:




Etroubles:

En descendant du col en direction d'Aoste, maison qui fut le séjour du Général Bonaparte le 20 mai 1800




Vieux pont de pierre, témoin du passage de l'armée de réserve les 20 et 21 mai 1800. En fait le vrai pont était en bois. Il est représenté dans un vitrail de la mairie du village




Aoste:

Bonaparte séjourne du 21 au 24 mai 1800 au palais épiscopal.




Verrés:

Le 25 mai 1800 Bonaparte séjourne au couvent des augustins Saint-Gilles.




Fort et village de Bard:




Le fort commandé par le capitaine Bernkopf est lourdement armé : 8 pièces de 16-8 pièces de 4-2 obusiers de 10 et deux lance-bombes de 10. Dans la nuit du 21 au 22 mai La division Loison s'empare de la ville basse. On peut voir encore de nos jours les traces laissées par les coups de l'artillerie du fort.
Une plaque indique les faits :
"Maison Nicole, le corps du bâtiment qui domine la route abritait une des portes du bourg dite Courlet. Démolie au début du XIX sur ordre de Napoléon, sur les enduits de la façade des marques d'impacts d'armes à feu remontant à cette période sont encore visibles aujourd'hui."




Hospice de Jordanis Bâtiment de garnison des troupes Napoléoniennes (par la suite )
Ancien hôtel de ville aujourd'hui hôtel Stendhal, hospice fondé en 1425 par les frères de Jordanis. Les archives rapportent qu'il sera dirigé par les moines conventuels d'Aoste, puis transformé en CORPS de GARDE des troupes de la garnison à l'époque napoléonienne quand celles-ci abandonnèrent le fort qui allait être rasé.




Sur la façade de la mairie, l'ancienne plaque en l'honneur de Stendhal a été replacée




Verceil:

Les 30 et 31 mai 1800, Bonaparte loge au palais Avogadro della Motta




Sur la plaque il est écrit: "Napoléon Bonaparte Premier Consul de la République française, dans ce palais des magistrats di Collobiano et della Mota, fut l'hôte du comte Ignazio. Je demeure continuellement en l'année 1800, souhaitant à Marengo de revenir victorieux."






Page 1 - page 2 - Page 3







© Texte, mise en page et illustrations de BBea53.



Recherche sur le site