Les lieux - Sainte-Hélène

Les montages de Diana.



Pour lire avec Firefox:
cliquer droit et choisir "lecture"

Pour une vision en grand: cliquez droit sur le cadre de la vidéo,
choisir "zoom"
et ensuite "plein écran" - ou le pourcentage désiré.
L'écran normal revient dès la fin du film.

Bonne vision!



Voici un petit voyage virtuel laissant à l'imagination de chacun une place pour rêver.





Les lithographies qui apparaissent dans ces trois clips peuvent vous paraître du déjà vu, mais elles permettent de voir et revoir ces lieux où Napoléon a vécu ses dernières années de vie.

Les auteurs y font transparaître, non seulement leur talent de paysagistes, mais aussi leurs propres sentiments à la vue de ces paysages dramatiques et insolites où se mélangent violence et douceur.


Montage 1





Simple ASX Demo




Dans le premier clip deux artistes :
BELLASIS publie en 1815, dans un livre sur l'île de Sainte Hélène des paysages pleins de contrastes.

WATHEN par contre dans son ouvrage sur l'île publié en 1821, nous fait ressentir dans ses lithographies toute cette aridité inhospitalière que Napoléon a dû ressentir à son arrivée en ces lieux.


Montage 2





Simple ASX Demo




Le deuxième clip contient uniquement des lithographies en couleur sépia, de T.E. FOWLER, datées de 1857, nous montrant certains des endroits les plus connus avec des traits plus adoucis, moins agressifs.


Montage 3





Simple ASX Demo




Ouvrant ce dernier clip, une forêt tropicale vue en 1806 par BROOKE, tandis que BLAKE nous fait connaître en 1808 l'impressionnante vue plongeante sur James Town encastrée entre Ladder Hill et Mount Ruppert ainsi que des détails montrant les fortins et les tours de guet perchés sur la crête de Ladder Hill.
MELLIS, topographe général de l'île de Sainte Hélène, grâce à ses photographies, permettra au lithographe GAUCI de réaliser cet album publié à Londres en 1857.



© Diana




Vous pouvez également regarder les vidéos de NapoleonPrisonnier.com sur Dailymotion






Recherche sur le site