Les lieux: Reims



Reims ville où l’histoire est omniprésente voit défiler, jour après jour, dans sa cathédrale des visiteurs venus de tous les coins de la planète. Chacun y cherche une émotion, un enseignement ou, tout simplement, la possibilité d’emprisonner quelques détails de son architecture dans de sophistiqués appareils de photos. Tout visiteur passera obligatoirement par le centre historique bien qu’une visite plus prosaïque lui laissera, surement, un souvenir très pétillant.

Cependant Reims se fait la gardienne de lieux où l’Histoire se raconte plus humblement, tel le cimetière du Nord ouvert en 1787 au Champ de Mars.
Déambuler entre ses tombes à la recherche de noms illustres n’est pas chose aisée, les renseignements souvent imprécis ne facilitent pas la tâche, mais, parfois, un peu comme par hasard, au croisement d’allées et de chemins, apparaît un monument tel l’obélisque tronqué érigé à la mémoire du maréchal Drouet comte d’Erlon dont le buste en bronze le représentant, fut volé en août 2006.

Dans la zone d’Haubette, sur la colline Sainte Geneviève, M. Nouvion-Jacquet fit aménager, entre 1903 et 1904, le Parc Cure d’Aire. Là, disséminées le long des chemins, quelques dalles brisées et à moitié effacées par le temps et par l’homme, chuchotent des noms connus ou ignorés, de simples pierres rappelant le Rond-point du Vieux Grenadier, les Marie-Louise de 1814, le lieu du bivouac de Napoléon, les noms des officiers présents sans oublier l’obélisque érigé, en 1908, à la mémoire des troupes françaises et au souvenir de l’endroit où l’empereur campa - une étrange osmose entre la nature et l’histoire.

© Diana.


Le montage de Diana:



Reims, juillet 2008.
N'hésitez pas à le visionner en plein écran.



La visite en images.








Quelques dalles réparties dans le parc:








Toutes les images peuvent être agrandies.

Voyez également l'autre page sur Reims.







Recherche sur le site