Les lieux: l'île d'Elbe: sur les pas de Napoléon (1).


Une question peut se poser sur le choix de l’île d’Elbe comme lieux d’exil. L’île d’Elbe à cette époque est une véritable poudrière où se mélangent des sentiments très différents suivant les zones de l’île, où s’affrontent également de violents mouvements indépendantistes, le nouveau pouvoir de France espère-t-il y voir périr son pire ennemi ? Oui mais le bruit court en Elbe que l’empereur déchu est doté d’une intéressante fortune, rien de tel pour calmer les esprits les plus rebelles.

Le départ de France de l’empereur ne fut pas des plus aisés. Alors qu’il devait faire le voyage sur le brick « l’Inconstant », Napoléon jugeant que ce navire n’était pas digne d’accueillir une personne de son rang, s’installa sur la frégate anglaise « Undaunted » alors que celle-ci devait seulement lui servir d’escorte.

L’empereur séjournera cinq jours sur ce navire car le mauvais temps rend la mer impraticable.
Finalement le 3 mai 1814 l’Unduanted entre dans la darse de Portoferraio et malgré l’hostilité vis-à-vis des Français, une économie quasiment paralysée et les émeutes ayant eu lieux à Marciana où l’effigie de Napoléon fut brûlée, l’empereur fut chaleureusement accueilli.
Le général Dalesme, gouverneur général de l’île prit certaines précautions de sécurité et le maire de Portoferraio, Monsieur Traditi, offrit à l’illustre empereur les clés de la ville, clés qui ont leur petite histoire:
En effet, le maire ne trouvant pas les véritables clés de la « Biscotteria » (futur hôtel de ville de Portoferraio) remit à l’empereur les clés de sa propre cave à vin.




Avant d'entrer dans la baie de Portoferraio, on longe la côte et l'on peut apercevoir les "Mulini" et le phare du "Forte Stella" une de premières oeuvres des fortifications réalisées par Cosimo de Medici au XVIe siècle.
Napoléon se doutait-il que bientôt il s'installerait en ces lieux?






La tour octogonale de la Linguella, défend encore l'entrée de la darse de Portoferraio dont les constructions érigées sous l'autorité du Grand-Duc de Toscane servirent de bagne pénal jusqu'en 1942 lorsque les bombardements de l'île firent évacuer les lieux.






Napoléon entrera dans la ville par la "Porte de la Mer" pour rejoindre le palais de la Biscotteria (ancienne fabrique de biscuits) où il logera.






De l'actuelle "Piazza della Repubblica" on aperçoit, tout rose, l'hôtel de ville, dans le fond à gauche, ainsi que la plaque de marbre apposée au premier étage en souvenir du séjour de l'empereur en ces murs.






C'est de cet antique siège de la commune que,
Napoléon 1er
à peine arrivé, fut hôte
et inaugura le gouvernement
de la Principauté de l'Elbe.
4 Mai 1814






Page 1 - page 2 - Page 3 - Page 4




© Diana.



Recherche sur le site