Les lieux: La Mure


Le monde authentique des "Gueules noires"




Un site minier souterrain, le monde authentique des "Gueules noires", surprenant dans cet endroit des Alpes françaises.
Au détour de la route, on se trouve face à une tour rouge, d'abord sans trop comprendre ce qu'elle fait là. Les maisons identiques, une ligne de chemin de fer à voie étroite... Nous voilà dans le site minier de La Mure.





Créée sous Napoléon 1er, comptant près de 60km de galeries, la mine d'anthracite de la Motte d'Aveillans permet aujourd'hui de découvrir le travail, les techniques, les outils ainsi que le mode de vie des mineurs.

Source.


Petit historique.



1455:
Création d'un poste de maître mineur dans la chatellenie de La Mure.

1806:
Napoléon 1er accorde les premières concessions. Début de l'extraction rationnelle du minerai.


En 1879, Il est décidé de construire une ligne ferroviaire.
C'est en juillet 1888 qu'est inaugurée la ligne de chemin de fer à voie métrique reliant Saint-Georges-de-Commiers à La Mure. Ce réseau a une vocation essentiellement industrielle, le transport du charbon, produit sur le plateau matheysin, vers la plaine.
Elle a pour particularité d'être une voie métrique, à cause du relief très escarpé à flanc de montagne.

30 kilomètres de ligne sont ouverts officiellement le 24/07/1888. Il aura fallu six années pour la mettre en œuvre, en allant parfois jusqu'à démolir des morceaux de montagne à coup de boulets de canon afin de creuser des tunnels dans la roche. En tout ce sont 143 ouvrages d'art, 18 tunnels et 5 viaducs qu'il aura fallu construire pour cette ligne dont la pente est de 3%.
(source)


En 1997, le 20 mars, la mine de La Mure est fermée.

Converti au tourisme, le "train le plus acrobatique d'Europe", construit à flanc de montagne, il nous offre des paysages grandioses.







© Les photographies sont de Pierre M.








Recherche sur le site