Documents: les Cendres de Napoléon.

L'annonce de la mort de l'Empereur.


En, France, à la une du Moniteur.
La une complète ( pour fixer le contexte) du Moniteur du 7.07.1821 annonçant la mort de Napoléon en France:

 

Et voici la une du Moniteur du 13.07.21 qui rapporte les premiers témoignages sur la mort de Napoléon.

 



Le rapport de Millington.


Le rapport de Millington

        

en français 

en anglais 

    

Le rapport vu par l'Intermédiaire des chercheurs et curieux:

 

Le rapport vu par le Moniteur:

 



L'Empereur au tombeau.


Du 5 mai 1821 au 15 octobre 1840, par Albéric Cahuet.
(7 mai 1921 de l'Illustration consacré au premier centenaire du décès)

Le texte de Cahuet nous conduit de 1821 à 1840:
On y voit le dernier jour, le 5 mai 21, l'attente d'Hudson Lowe, la fin de l'Aigle.
Puis la fin de l'exil, le départ de l'Île Tombeau.
Vient ensuite la diffusion de la nouvelle en Europe. (n°11)
Le temps a passé et nous voilà en 40. Le retour dans l'île, la découverte de ce Longwood mort avec l'Empereur.
Et puis, au n°18 nous voici en présence du corps...

 



Les Invalides.




Lois relatives au Retour des Cendres et à la construction du Tombeau.

1: Loi relative à la translation des restes mortels de L'Empereur Napoléon
2 et 3: Loi qui ouvre deux crédits pour les dépenses de la translation des restes mortels de l'Empereur Napoléon et de la construction de son Tombeau .
4: Loi qui ouvre un crédit pour la pose de la statue de l'Empereur Napoléon sur la Colonne de Boulogne.

Merci à BBea53.



       

page 1 

page 2 

page 3 

page 4 




Le retour des Cendres vu dans la presse.

La Presse, édition de Paris - 15 et 16 décembre 1840:

   

15 décembre 

16 décembre 



Le Patriote de l'Ain - 17 décembre 1840: (merci à Jérôme Croyet)

 

Les Cendres sont-elles aux Invalides?

Voici une polémique publiée en 1898 - 1900, dans l'Intermédiaire des Chercheurs et des Curieux:

 



Les reliques

Au moment du retour des Cendres, le journal "la Presse", dans son édition parisienne, fait de la publicité.

 

15 décembre 



Le récit de Richepin qui dit avoir vu l'Empereur dans son cercueil.

Voici deux légendes (parues dans les annales en 1912) dont sont issues l'histoire de l'ouverture du Tombeau et du mamelouk Boulous Baraka.
Richepin dans ses récits mélange des faits exacts comme celui du Mamelouk avec des faits complètement imaginaires. Cela fait un semblant de vérité.
Pour le Mamelouk j'ai vérifié, il a bien existé:
"Boulous Baraka. Mamelouk. Né à Alexandrie 17 mai 1786. Admis 1er messidor, an VII. Légionnaire 14 Avril 1807 campagnes des ans VII-VIII-IX-XIV, 1806, 1807, 1808 1809-10 -11-12- Blessé d'un coup de sabre à la main droite à Eylau .Blessé d'un coup de baïonnette à la poitrine, à Wagram. Perdit 5 doigts du pied gauche par congélation en Russie. Réformé à Marseille le 1er Août 1813.

Merci à d'Hautpoul.

            

page 1 

page 2 

page 3 

    

format pdf 




Recherche sur le site


Obtenir Adobe Reader!