Les acteurs: Letellier.


Pourquoi la rue du Capitaine Letellier à Soissons?





Il était commandant en second de la garde nationale de Soissons, juge de paix du canton extra muros, juge au tribunal de commerce de Soissons.
En 1785 il acheta le château de Beauregard à Belleu avec son épouse et Pierrette Eulalie LAURENDEAU.
Monsieur LETELLIER Antoine fut maire de Soissons en 1795 à 1797.
Il a été maire de Soissons de mars 1814 à juin 1814.
Il a été maire de Belleu 1835 - 1837.

Pas facile d’être maire de Soissons aux temps troublés de la campagne de France napoléonienne, car Soissons est le point stratégique pour atteindre PARIS sans passer d’autre rivière que l’Aisne.

Le 14/02/1814: 16000 Russes rentrent dans Soissons et les magistrats municipaux évitent de justesse le pillage de la ville en se soumettant (800 morts cotés Français et Russes). Le 15 les Russes repartent entièrement.
Le 02/03/1814, 50 000 Russes reviennent sur Soissons, le général Moreau rend les armes.
Le lendemain, les Prussiens acculés par Napoléon font la jonction avec les Russes à Soissons.
Le 11/03, Napoléon repasse à Soissons avec son armée pour aller défendre Reims.
Du 22 au 31 mars, 20 000 Russes assiègent Soissons, jusqu'à la déchéance de Napoléon.
Au fléau de l’invasion s’ajoute la disette en 1814 et la reconstruction des tous les bâtiments brulés.

Le 26 février 1815, Napoléon revient de l’ile d’Elbe.
Le 12/06 l’empereur avec son armée repasse par Soissons pour converger vers le Nord.
Le 20/06 il repasse à Soissons après la défaite de Waterloo pour abdiquer une seconde fois.





Tombe de la famille Letellier au cimetière de Soissons.


Sur le circuit de Soissons, vous trouverez également:
le cimetière de Soissons.
la rue Letellier
la rue du Général Rusca
la rue François Grouvel
la rue Louis-Antoine Pille
La rue du petit Caporal
Aux alentours de Soissons.







© Arnaud Sivert.





Recherche sur le site