Les acteurs: Casti.



Giovanni Battista Casti, né le 29 août 1724 à Acquapendente (Province de Viterbe) et mort à Paris le 5 février 1803, est un poète satirique et librettiste italien.



Un hiver à Paris sous le Consulat (1802-1803) P,57- Johann Friedrich Reichardt - Tallandier – 2003


Le poète Casti, tout feu et tout action, en dépit de ses quatre-vingt-deux ans, contrastait étrangement avec son compatriote si réservé. Casti a un vrai masque de satyre, et sa voix éraillée, sa parole à peine intelligible, font penser à l'organe que l'on suppose aux êtres aux pieds fourchus qui agaçaient les nymphes. J'avais lu récemment son épopée comique, « Gli animali parlenti » (les animaux parlants), dénotant de la verve, mais trop licencieuse, et je lui en fis naturellement mon compliment. Le poète jugea sans doute que je ne l'encensais pas suffisamment, car il trouva mille moyens à renchérir sur mes éloges. Je m'y suis prêté de si bonne grâce, parait-il, que le vaniteux vieillard a fini par m'engager vivement à aller le voir, afin de prendre connaissance de quelques nouvelles qu'il compte publier et d'admirer son buste qui s'achève. Ce Casti a vraiment un entrain, une passion sensuelles incroyables; on le rencontre partout dans le monde, jamais je n'ai vu son pareil.


Biographie (source)


D'abord professeur dans sa patrie, il fut appelé à Vienne par son ami le duc de Rosenberg, gouverneur du grand-duc et futur empereur Joseph II d'Autriche. Devenu poète de l'empereur, il visita les cours de Russie et de Prusse et passa ses derniers jours à Paris.


Portrait.





Portrait de Casti sur une affiche annonçant une édition des Animaux parlants en 1890
Par Tavio (illustrator). Stab. Tipo-Litografico E. Perino, Roma (publisher). (Bibliothèque nationale de France) [Public domain], via Wikimedia Commons






Recherche sur le site